CRIAVS-CENTRE
Centre Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles

jeudi, 20 juin 2019 14:59

Nouveaux ouvrages dans notre fonds documentaire

Écrit par 

Les violences à caractère sexuel : Représentations sociales, accompagnement, prévention. BERGHEUL Saïd, FERNET MylèneQuébec : Presses de l'Université du Québec, 2018,  299 p.

La violence sexuelle est un grave problème de santé publique qui touche chaque année des millions de personnes dans le monde. Elle est due à de nombreux facteurs, se manifestant dans des situations sociales, psychologiques, culturelles et économiques très variées. La violence sexuelle a de profondes répercussions sur le bien-être physique, émotionnel, mental et social des victimes, en plus de générer un grand coût pour la société. Le présent ouvrage, rédigé par une trentaine de chercheurs et d’intervenants issus de disciplines diverses, propose plusieurs approches pour la compréhension du phénomène et une critique réflexive pour l’affronter. Les auteurs définissent les violences sexuelles, analysent leurs nombreuses facettes – médiatisation, prise en charge par les centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, typologie et fonctionnement psycho relationnel des agresseurs, spécificités dans la relation conjugale, complexité dans les communautés autochtones, présence sur les campus, traitement judiciaire et rôle du corps policier – et décrivent différents types d’intervention. Adressé aux chercheurs, aux étudiants et aux intervenants, ce livre montre que les violences sexuelles désignent une réalité complexe qui résulte d’un ensemble de problématiques et qui nécessite une approche pluridisciplinaire.

 

La délinquance sexuelle : Au-delà des dérives idéologiques, populistes et cliniques. LUSSIER Patrick, LE BLANC MarcQuébec : Les Presses de l'Université Laval, 2018. - 384 p.

Cet ouvrage propose une approche criminologique de la délinquance sexuelle qui non seulement nous oblige à revisiter certaines de nos croyances, mais également remet en question une vision plus traditionnelle du phénomène proposée par la psychiatrie, la sexologie et la psychologie. L'auteur met en lumière les mythes, les croyances erronées et les conclusions hâtives responsables des dérives idéologiques, populistes et cliniques concernant la délinquance sexuelle ainsi que la réaction et les réponses sociolégales envers ce phénomène. Appuyé par la recherche scientifique, il remet en question plusieurs présupposés, notamment : La délinquance sexuelle se limite aux agressions sexuelles ou aux violences sexuelles ; Les adolescents ayant commis un délit à caractère sexuel seront les délinquants sexuels adultes de demain ; Tous les délinquants sexuels sont de dangereux prédateurs sexuels récidivistes ; Les individus ayant commis un délit à caractère sexuel présentent une déviance sexuelle qui est responsable de leurs agissements ; Tous les individus ayant commis un délit à caractère sexuel ont besoin d'une thérapie spécialisée pour délinquants sexuels ; Les registres publics de délinquants sexuels permettent de prévenir les crimes sexuels.

 

L'expertise psycholégale. BRUNET Louis, SABOURIN Michel; LETOURNEAU Pierre-Yves, WALKER Lénore, GELINAS Louis; CASONI Dianne, CHATELOIS Jean, BERUBE Louise, PETEL Marie-José, AUBERT Emmanuel; PARISIEN Michel. – Québec : Presses de l'Université du Québec, 2014. - 349 p.

Les tribunaux québécois ont de plus en plus recours à l’expertise de psychologues lors de litiges, de poursuites et de revendications diverses, que ce soit pour évaluer les capacités parentales, l’évaluation d’allégations d’agression sexuelle, les séquelles psychologiques à la suite d’accidents ou de traumatismes ou la dangerosité d’un individu. Chacun de ces domaines d’expertise psycholégale exige une formation poussée de la part du psychologue ainsi que le recours à une méthodologie éprouvée qui s’accorde avec les développements récents de la psychologie, de la psychopathologie et des techniques d’évaluation. Et les connaissances évoluent vite ! C’est pourquoi une deuxième édition de cet ouvrage, abondamment cité autant devant les tribunaux qu’au comité de discipline de l’Ordre des psychologues, était nécessaire. Tous les chapitres ont ainsi été revus à la lumière des connaissances les plus récentes en expertise psycholégale ainsi que du nouveau code déontologique présenté par l’Ordre des psychologues en 2008. Deux nouveaux chapitres ont également été ajoutés, l’un sur la notion de capacité parentale, l’autre sur la question des évaluations partielles et asymétriques. Tant les jeunes psychologues que les psychologues d’expérience trouveront dans cet ouvrage des balises méthodologiques pour faciliter leur travail qui tiennent compte de l’éthique et de la déontologie.

Lu 165 fois